top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurgabriellehalpern

"Philosopher et cuisiner" de Gabrielle Halpern et Guillaume Gomez sort en format poche!

Dernière mise à jour : 2 avr.



Le célèbre livre "Philosopher et cuisiner" coécrit par la philosophe Gabrielle Halpern et l'ancien Chef des cuisines de l'Elysée Guillaume Gomez sort en format poche... L'occasion de redécouvrir ce dialogue exquis entre deux personnalités engagées et passionnées!


"La cuisine et la philosophie n’ont a priori pas grand-chose à voir ensemble, mais si l'on y réfléchit bien, leurs liens sont beaucoup plus forts qu’on ne le croit. Si la cuisine est une forme de chimie entre les aliments, la philosophie est une forme d’alchimie entre les idées, entre les concepts. L’ingéniosité du cuisinier réside, entre autres, dans les mariages qu’il va réussir à réaliser entre les aliments, entre les saveurs ; celle du philosophe réside dans sa capacité à créer des ponts entre des mondes, entre des idées. Le philosophe et le cuisinier sont des marieurs, si j’ose dire ! Sans compter qu’ils sont tous les deux au service de la société et que chacun à sa manière lui apporte une nourriture qui lui permet de survivre et de vivre", Gabrielle Halpern

"Le cuisinier ne fait pas que nourrir : dans son restaurant, dans son univers, il crée un lien social entre les gens. Qui peut se passer de cet endroit très hybride qu’est le restaurant où chacun peut venir chercher autre chose que le simple fait de s'alimenter ? En effet, pourquoi va-t-on au restaurant ? On pourrait rester chez soi ou aller chez les autres ! Dans un restaurant, on va trouver quelque chose en plus, on va aller à la rencontre de l'inconnu, peut-être de gens que l'on ne connaît pas, – la table d'à côté, le serveur, ainsi de suite –, d’une ambiance, et d’une nourriture différente que celle que l’on fait chez soi. Le cuisinier crée ce lien dans la Cité qui permet d'apporter autre chose à ses membres", Guillaume Gomez

"La spécificité du repas français, c'est que l’on ne mange pas vraiment que pour se nourrir. La conversation est importante, on parle de ce que l'on mange, on parle de ce que l'on va manger, il y a tout un décorum autour du repas. Le repas français n'est pas le même repas qu’ailleurs dans le monde, ce qui d'ailleurs a été reconnu par l'Unesco, classé au patrimoine immatériel de l'humanité. Le temps du repas est un temps de partage, pris sur le rythme infernal de nos vies. Prendre le temps de déjeuner ou de dîner avec sa famille ou des amis, c’est résister à la culture de l’urgence. L’essentiel, c'est ce lien qui peut se créer autour du moment du repas. Comme le dit la maxime du Club des Chefs : « La politique divise les hommes, la table les réunit. » C’est en ce sens que la gastronomie devrait être reconnue comme une merveille de l’humanité"...", Guillaume Gomez




Comments


bottom of page