top of page

Hybridation

Est « hybride » ce qui est mélangé, hétéroclite, contradictoire. Autrement dit, c’est le mariage improbable, c’est tout ce qui n’entre pas dans nos cases ! 

 

L'hybridation pourrait bien être la grande tendance du monde qui vient"

L’hybridation est d’abord une éthique de la relation à l’autre ; en ce sens, elle n’est ni la fusion, ni la juxtaposition, ni l’assimilation de l’autre, mais elle se définit comme « une métamorphose réciproque ».

« L’hybridation que j’appelle de mes vœux – et qui ne constitue pas pour moi un simple travail de recherche en philosophie, mais un véritable projet de société -, entend réconcilier les mondes et abattre les frontières absurdes que nous avons créées entre les métiers, les secteurs, les générations. L’hybridation sociale, économique, professionnelle, sectorielle, territoriale, générationnelle constitue le grand enjeu public, - donc politique aussi -, des années à venir pour détruire les fractures actuelles »

 

Gabrielle Halpern

Le défi

couv-book.png

Ne devrions-nous pas remettre en question nos vieilles cases, en réinventant la ville, l’école, le musée, la maison de retraite, l’entreprise ou l’administration ?

Comprendre

Hybridation(s)

Individu

Objet

Espace

Territoire

Echange

Liberté

Futur

Mémoire

couv-book.png

Hybridation(s)

Innovation

Société

Digitalisation

Environnement

Inclusion

Transformation

Identité

Désinformation

Hybrider

Si je cesse, en tant qu’être humain de m’hybrider, si une entreprise, si une école, si un métier, si un secteur cessent de s’hybrider, ils meurent ! Tous les vivants sont appelés à la métamorphose, les plantes, comme les animaux et les êtres humains ; il n’y a que les morts qui ne changent plus… C’est d’ailleurs peut-être cela qui rend la mort si terrible ! Nous, qui avons souvent tant de mal à vivre les changements, nous devrions nous souvenir que leur possibilité même est le luxe des vivants

Entreprises, universités, institutions publiques, laboratoires de recherche, écoles et élus : allez vers l’hétéroclite ! N’enfermez pas vos clients, vos administrés, vos élèves, votre métier, vos collaborateurs, vos disciplines, vos partenaires, vos concurrents dans des cases et ne vous laissez pas non plus enfermer dans une case ! Faites des mariages improbables !
 

Tous Centaures !

Modèle organisationnel, recrutement, partenariats, formation, stratégie, innovation, management : hybridez-vous, hybridez tout ! Autrement dit, allez vers l’hétéroclite, jetez votre ancre le plus loin possible, même vers ce qui vous semble le plus étranger, vers ce qui vous semble le plus différent de vous.

Tous centaures ! Eloge de l’hybridation

 

Notre société crève des silos qui nous divisent, des étiquettes que nous passons nos vies à coller sur les uns et les autres, des cases où nous enfermons les autres et où nous nous enfermons. Nous avons passé des siècles à voir le monde d'une manière morcelée, cela a influé sur nos métiers, sur notre organisation du travail, sur nos industries, sur le développement de nos sciences, de nos formations, de nos politiques publiques, sur l’organisation de nos filières ou encore sur nos territoires. N'est-il pas temps de créer des ponts entre les mondes? 

 

L’époque que nous vivons est difficile et nous pourrions en être désespérés… Mais nous pouvons aussi prêter attention à de petits signaux faibles qui montrent que tout n’est pas irréconciliable et qu’il y a des raisons d’espérer ! Oui, il y a des petits signaux faibles d’hybridation qui témoignent de ce que nous sommes peut-être en train d’apprendre à voir le monde autrement qu’au travers de cases. Et si l’hybridation était la grande tendance du monde qui vient? 

 

L’hybridation, c’est le mariage improbable! C’est le fait de mettre ensemble des métiers, des arts, des sciences, des compétences, des générations, des activités, des secteurs, des matériaux, des usages, qui, a priori n’avaient pas grand-chose à voir ou à faire ensemble, voire qui pouvaient sembler contradictoires, et qui, ensemble, vont donner lieu à de nouveaux usages, de nouveaux lieux, de nouveaux métiers, de nouveaux modèles, de nouveaux territoires, de nouvelles formes de gouvernance… De nouveaux mondes, en somme!

 

C’est ainsi que nous voyons se multiplier des tiers-lieux mêlant résidences d’artistes et incubateurs de startups, des crèches dans les maisons de retraite, des expositions artistiques dans les gares, des partenariats inédits entre des écoles, entre des entreprises, entre des secteurs d’activité… Nous assistons à l'émergence de nouvelles combinaisons et re-combinaisons. Ces phénomènes d’hybridation créent de nouvelles solidarités et rapprochent ce qui avait été artificiellement séparé. 

 

Il est venu le temps de remettre en question les frontières absurdes que nous avons créées entre les métiers, entre les secteurs, entre les formations, entre les territoires, entre les générations et de créer des ponts entre les mondes.

couv-book.png
bottom of page