Rechercher
  • gabriellehalpern

"Les Entreprises publiques locales hybrident les approches et nous font sortir de nos cases" - ITW


A l'occasion de sa participation au Congrès de la Fédération des Entreprises Publiques Locales, la philosophe Gabrielle Halpern lui a accordé une interview pour présenter ses travaux de recherche en philosophie sur l'hybridation.


"Je définis l’hybridation comme l’idée de faire un « mariage improbable », c’est-à-dire comme le fait decréer des ponts entre des choses, des métiers, des générations, des compétences, des droits, des matériaux, des activités, des secteurs, qui a priori n’ont pas grand-chose à voir ensemble, voire qui pourraient sembler contradictoires, mais qui, réunis, vont donner lieu à quelque chose de nouveau : un tiers-lieu, un tiers-secteur, une tierce-économie, un tiers-modèle, un tiers-matériau, une tierce-entreprise… De nouveaux mondes, en somme ! L’idée d’hybridation remet en question les frontières artificielles que nous avons créées entre les mondes.


Les entreprises publiques locales constituent, en ce sens, un exemple très intéressant d’hybridation, en créant des ponts entre des mondes qui peuvent sembler éloignés, - le monde public et le monde privé -, et en donnant lieu à une nouvelle réalité, à un nouveau modèle... Hybride ! Nous pouvons bien parler ici d’hybridation, - et non de fusion, de juxtaposition ou d’assimilation d’un monde par un autre -, puisqu’il y a bien « métamorphose réciproque » entre les mondes. Par ces ponts créés entre le monde public et le monde privé, les entreprises publiques locales hybrident d’une certaine manière des cultures, des droits, des codes, des méthodes, des approches, et nous font sortir ainsi de nos cases", Gabrielle Halpern


Retrouvez la suite de son interview ici: https://www.lesepl.fr/2022/09/gabrielle-halpern-les-epl-hybrident-les-approches-et-nous-font-sortir-de-nos-cases/