top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurgabriellehalpern

Intervention auprès du Département de Maine-et-Loire: "Réinventer le service public"



La philosophe Gabrielle Halpern est intervenue à l’occasion de l’événement organisé par le Département de Maine-et-Loire et qui rassemblait différentes parties prenantes autour de cette question: comment réinterroger, repenser et réinventer les services publics ?


"Dans quelle mesure les tiers-lieux ne constituent-ils pas une simple juxtaposition d’activités, de publics, de compétences, de générations et d’usage, mais conduisent-ils à une véritable hybridation des mondes ? Y a-t-il une hybridation au sein des tiers-lieux et si oui, quelles sont ses formes, ses dynamiques, ses conditions de possibilité et ses conditions de durabilité ? Comment les collectifs se constituent-ils au sein de ces lieux atypiques ? Dans quelle mesure les tiers-lieux peuvent-ils être des écoles d'apprentissage de l'altérité et constituer des laboratoires d'expérimentation de nouvelles méthodes, de nouvelles manières de se rencontrer et de collaborer ? Dans quelle mesure permettent-ils de repenser la citoyenneté et le contrat social ? Dans quelle mesure ces tiers-lieux peuvent-ils devenir des points de repères fédérateurs au sein des territoires, de par les collectifs qu’ils cultivent ?", Gabrielle Halpern

"Le tiers-lieu que nous avons créé est pensé de telle sorte que chaque personne qui y pénètre puisse se dire qu’elle peut y avoir sa place et y jouer un rôle. L’espace d’ailleurs doit inviter à cela. Si le bâtiment est plein dès qu’on y entre, l’usager n’a pas l’impression d’avoir sa place et on a raté quelque chose !", explique le créateur d’un tiers-lieu (...). "Chaque élu devrait avoir un tiers-lieu dans sa tête : c’est une manière d’être qui permet d’être ouvert. Un élu doit être un "passeur". Un tiers-lieu est un savoir-être, une manière d’accueillir les gens", explique un élu local", Gabrielle Halpern

Commentaires


bottom of page