Rechercher
  • gabriellehalpern

Huffington Post: Ne dites plus "inclusion" quand vous parlez de handicap

Dernière mise à jour : juin 14


Tribune publiée dans le Huffington Post le 16 mai 2021


Le terme “inclusion” est utilisé de plus en plus couramment, mais qui sait que ce nom commun est dérivé du latin inclusio, qui signifiaitemprisonnement”? Cela renvoyait à la réclusion de l’ermite ou du moine… Or, aujourd’hui, lorsque l’on parle d’inclusion, on l’entend au sens d’intégration.


Mais qu’est-ce que cela signifie au juste? Faire un peu de place pour ceux qui sont à l’extérieur? Nous n’en avons pas conscience, mais cette image est terrible! Quand un enfant naît dans une famille, est-ce vraiment d’inclusion, d’insertion ou d’intégration dont on parle? Non! Et pour cause: quand un enfant naît, il métamorphose tout: les rapports de force, les identités de chacun, les interactions entre les parties prenantes, les relations extérieures, les regards que l’on se porte et que l’on ne se porte pas ou encore la manière dont on se situe les uns par rapport aux autres. Il n’y a pas intégration, insertion ou inclusion… Il y a hybridation! C’est-à-dire qu’il y a une rencontre, qui conduit chacun à sortir de soi-même. Si nous prenons l’image du Centaure - figure de l’hybridation par excellence -, c’est précisément ce qui s’est joué: l’humain et le cheval ont dû faire un pas de côté pour créer cette tierce-figure fédératrice qu’est le centaure. Oui, il n’y a rencontre que lorsqu’il y a métamorphose de toutes les parties.


S’agissant des personnes en situation de handicap, qu’il soit physique ou mental, il serait terrible de se contenter de les inclure, comme s’ils devaient se contenter de la place qu’on voudra bien leur laisser, en prenant à leur compte tout l’effort de l’adaptation, pourvu que cela ne change rien à nos pratiques. Il nous faut comprendre que le vrai défi est notre capacité à accepter de faire un pas de côté et de sortir de nos bonnes vieilles cases.


Le collectif est trop souvent synonyme de “pulsion d’homogénéité”: autrement dit, une personne est intégrée dans la mesure où elle s’homogénéise à l’existant et ainsi coupons les pattes de tous nos moutons à cinq pattes. Au nom de la sacro-sainte “culture d’entreprise”, nous créons des clones, parce que nous ne supportons pas l’angoisse engendrée par ce qui est différent de nous. Est-ce cela “l’intelligence collective”?...


Rendez-vous sur le site du Huffington Post pour lire la tribune en intégralité: https://www.huffingtonpost.fr/entry/ne-dites-plus-inclusion-quand-vous-parlez-de-handicap_fr_609e8f4ae4b0daf2b5a0cf8f