top of page
Rechercher

Discours de la philosophe Gabrielle Halpern à la Cérémonie des Lauriers de l'audiovisuel

Dernière mise à jour : 23 avr.



Retrouvez le discours que la philosophe Gabrielle Halpern a prononcé à l'occasion de la Cérémonie des Lauriers de l'audiovisuel. Lors de cette soirée, elle a remis le Laurier "Civisme et grandes causes" au documentaire "Fin de vie: pour que tu aies le choix" (Magali Cotard).


« Dis-moi ce que tu regardes, je te dirai qui te vas devenir ! « Ce que nous vivons est régi par des images. Elles s’incorporent à nous comme une sorte de bien-fonds. Selon les images qui vous composent, votre existence prendra un tour tout différent », écrivait l’un des plus grands penseurs européens du XXe siècle, Elias Canetti. Cette idée est vertigineuse et elle devrait nous interpeller, chacun d’entre nous, individuellement, dans le choix des images que nous regardons ou non sur nos écrans. Aucune image n’est anodine ; toutes peuvent orienter nos destins. En choisissant ce que nous regardons, nous redevenons maître de ce que nous pouvons devenir. Cette idée a également des implications immenses pour le rôle de ceux qui produisent, financent, conçoivent, créent, donnent à voir des images, c’est-à-dire tous les professionnels de l’audiovisuel. Aucune image n’est anodine et cela est aussi vrai à l’échelle d’un pays. Selon les images qui composent une société, selon les images qui composent un pays, son existence prendra un tour tout différent. L’audiovisuel joue donc un rôle civique dans la manière dont la France existera demain… », Gabrielle Halpern



コメント


bottom of page