top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurgabriellehalpern

Conférence de Gabrielle Halpern pour le CREAI de Centre-Val de Loire : "L’hybridation est une transgression généreuse"



La philosophe Gabrielle Halpern a tenu une conférence à Orléans organisée par le Creai Centre-Val de Loire (Centre Régional d’Etudes, d’Actions et d’Informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité, à l'occasion de la célébration des 60 ans des CREAI, avant d'échanger longuement avec tous les participants.




« La capacité d’une entreprise, d’une association, d’une administration publique, d’une école, d’une maison de retraite, d’un restaurant, d’un théâtre, d’un hôpital ou encore d’une collectivité territoriale à se concevoir comme un écosystème responsable de la création et de la culture d’un véritable maillage territorial, culturel, social, professionnel, éducatif, sectoriel, intergénérationnel va devenir cruciale dans les années qui viennent. Tant que chaque acteur restera enfermé dans sa case, il n’y aura pas de réparation du monde. Tant que chaque acteur de la Cité n’assumera pas sa responsabilité partenariale, il n’y aura pas de contrat social. Demain, on évaluera une entreprise, une association, une école, un hôtel, une usine ou encore un restaurant par rapport à sa capacité à jouer un rôle de point de repère pour son territoire, à créer des ponts entre les mondes, à cultiver des maillages et des écosystèmes ; autrement dit, par rapport à sa capacité à « hybrider » et à « s’hybrider » », Gabrielle Halpern



« Pourquoi sommes-nous si mal à l’aise face à la vulnérabilité ? Qu’est-ce que la vulnérabilité de l’autre vient interroger en moi de si sensible ? Et si la vulnérabilité de l’autre m’effrayait précisément, parce qu’elle vient éclairer et mettre à nu mes propres vulnérabilités ? Quelle hospitalité puis-je offrir aux vulnérabilités de l’autre et à mes propres vulnérabilités? Dans quelle mesure ma considération et ma prise en compte de la vulnérabilité de l’autre nous rend-elle mutuellement plus forts ? Comment penser et construire concrètement nos métamorphoses réciproques ? », Gabrielle Halpern




Comments


bottom of page