top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurgabriellehalpern

Conférence pour le Séminaire des Missions locales de Nouvelle-Aquitaine de la philosophe Gabrielle Halpern

Dernière mise à jour : 30 avr.



La philosophe Gabrielle Halpern est venue à la rencontre des professionnels et des parties prenantes des missions locales de Nouvelle-Aquitaine réunies en séminaire à Jonzac, afin de partager avec eux ses travaux de recherche en philosophie sur l’hybridation.


@crédits photo ARML Nouvelle Aquitaine

« Beaucoup de gens autour de nous sont pessimistes, sans compter qu'il est à la mode en ce moment de critiquer la jeunesse, en l'accusant d'être individualiste, paresseuse et désengagée. Je pense au contraire que nous vivons une époque particulièrement intéressante où il nous faut tout réinventer. Et nous avons besoin des jeunes, qui ont un rôle immense à jouer ! Et, de la même manière que les Grecs anciens avaient une déesse de la jeunesse, Hébé, à laquelle ils rendaient un culte à Athènes, il faut que notre société réapprenne à rendre hommage à la jeunesse ! , Gabrielle Halpern


"La capacité d’une entreprise, d’une association, d’une administration publique, d’une école, d’une maison de retraite, d’un restaurant, d’un théâtre, d’un hôpital ou encore d’une collectivité territoriale à se concevoir comme un écosystème responsable de la création et de la culture d’un véritable maillage territorial, culturel, social, professionnel, éducatif, sectoriel, intergénérationnel va devenir cruciale dans les années qui viennent. Demain, ce qui fera la force d’une entreprise sera sa capacité à entraîner avec elle toute sa chaîne de valeur : fournisseurs, sous-traitants, clients, territoires, partenaires publics, investisseurs, écoles et même concurrents ! Tant que chaque acteur restera enfermé dans sa case, il n’y aura pas de réparation du monde. Tant que chaque acteur de la Cité n’assumera pas sa responsabilité partenariale, il n’y aura pas de contrat social. Demain, on évaluera une entreprise, une association, une école, un hôtel, une usine ou encore un restaurant par rapport à sa capacité à jouer un rôle de point de repère pour son territoire, à créer des ponts entre les mondes, à cultiver des maillages et des écosystèmes ; autrement dit, par rapport à sa capacité à « hybrider »[1] et à « s’hybrider »", Gabrielle Halpern

[1] Gabrielle Halpern, « Tous centaures ! Eloge de l’hybridation », Le Pommier, 2020.", Gabrielle Halpern




@crédits photo ARML Nouvelle Aquitaine


Comments


bottom of page