Rechercher
  • gabriellehalpern

Publication de l'ouvrage collectif "Le désir au féminin"


La philosophe Gabrielle Halpern a participé à l'oeuvre collective "Le désir au féminin", sous la direction de Ermira Danaj, sociologue, Fabienne Leloup écrivain, Tamara Magaram, écrivain.


Cet ouvrage collectif d'essais et nouvelles déploie un éventail de désirs au féminin. Une gamme de couleurs propres à chacune. Une partie des droits d'auteur est réservée à l'association Le Filon, association créée en 2016 qui œuvre aux côtés des femmes de la rue.


Extraits de son texte "Tout désir est un désir d'hybridation":


"On ne désire jamais que ce qui est autre. Et si le désir est synonyme de « manque », comme le suggérait Platon, il est d’abord prise de conscience d’une imperfection. Désirer, c’est se sentir étroit ; c’est ressentir le besoin de s’agrandir.


« Je suis convaincu qu’il n’est pas dangereux de jeter son ancre trop loin. Le cours de la vie entraîne de toute manière des rétrécissements et, si le rétrécissement ne peut être évité, on peut du moins l’arrêter et lutter contre lui en se construisant une base aussi large que possible »… C’est l’un des plus grands intellectuels du XXe siècle, Elias Canetti, qui a écrit cette phrase et il n’y a sans doute pas de meilleure définition de ce qu’est le désir. Parce que c’est précisément par le désir que l’on échappe à soi, à ses rétrécissements et que l’on est entraîné vers tout ce qui est autre. C’est par le désir seulement, comme sortie hors de soi, que l’on ex-iste, au sens fort du mot, plutôt que de se contenter de vivre (...)".


(...) Si tu ne considères jamais l’Autre comme un moyen,

Mais comme une fin en soi,

Et te conduis avec fiabilité à son endroit,

Si tu ne cherches pas à l’enfermer dans une case,

Ni à coller sur lui des étiquettes,

Toutes prêtes ;

Si tu comprends qu’il te faudra toujours jeter ton ancre le plus loin possible,

Même si tu ne connais ni les eaux, ni les courants, ni les profondeurs,

En ne t’essoufflant jamais à être un aventurier infatigable,

Un constructeur de pont et un traducteur ;

Si tu sais être multiple et faire dialoguer ces multiplicités ;

Si tu es suffisamment fort pour faire tiennes

L’humilité animale et la responsabilité humaine ;

L’élégance du galop et l’exigence de l’avenir,

Tu seras un centaure, mon enfant !


Cet ouvrage collectif , en librairie le 22 mars, est aussi disponible ici: https://www.leslibraires.fr/livre/20318030-desir-au-feminin-collectif-ramsay-litterat