Rechercher
  • gabriellehalpern

Le Figaro: Il faut repenser la place dévolue aux personnages âgées dans nos sociétés


Tribune publiée dans Le Figaro le 7 mai 2021


Dans un rapport publié en début de semaine, le Défenseur des droits a alerté sur « le respect des droits fondamentaux des personnes âgées accueillies en Ehpad » : liberté d'aller et de venir, prise en compte du consentement, droit au maintien des liens familiaux, respect de la dignité, manque de moyens et de personnel… Le Covid-19 a mis un véritable coup de projecteur sur les maisons de retraite, qui étaient jusqu'à présent un angle mort de notre société. Mais cette terrible situation n'a pas commencé avec la crise sanitaire, puisque ce sont plus de 900 réclamations dénonçant les conditions et modalités d'accompagnement médico-social qui ont été adressées au Défenseur des droits ces six dernières années. Cette question n'intéresse pas seulement les décideurs publics et privés, elle ne devrait pas non plus être la préoccupation des personnes âgées seulement ; elle constitue un sujet éminemment politique qui interroge une certaine vision de la société. Les maisons de retraite nous concernent tous, quel que soit notre âge.


En réalité, le problème est beaucoup plus profond ; c'est la manière même dont nous pensons les maisons de retraite, dont nous les concevons, dont nous les construisons, qui devrait être réinventée. Il faut d'abord s'interroger sur le mot même de « retraite », qui, étymologiquement, signifie «se retirer». Cela veut dire que l'on retire ces personnes du monde. Cette idée-là est terrible et il est urgent de repenser ces établissements pour remettre leurs résidents au cœur du monde.


Pour y parvenir, il faut d'abord que les décideurs publics cessent de considérer les personnes âgées comme une « case » de leur programme ou plan d'action politique ; de la même manière, il faut cesser de considérer la « silver economy » comme un secteur d'activité spécifique, car c'est la meilleure manière de créer une société en silos. Toutes les entreprises, de tous les secteurs d'activité, devraient s'y intéresser. À force de catégoriser la population, les décideurs publics et privés s'empêchent de penser et de construire une véritable hybridation générationnelle.


Lire la suite de la tribune sur le site du Figaro: https://www.lefigaro.fr/vox/societe/face-a-l-isolement-des-residents-d-ehpad-reintegrons-les-personnes-agees-au-reste-de-la-societe-20210506