top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurgabriellehalpern

La philosophe Gabrielle Halpern mène un travail de recherche en Lettonie



Soucieuse de varier et de croiser les regards sur la question de l'hybridation, - son grand thème de recherche depuis près de quinze ans, - la philosophe Gabrielle Halpern mène régulièrement des travaux de recherche à l'international.


Après l'Espagne, la Suisse, Israël, la Grèce, la Bulgarie, l'Ukraine ou encore le Maroc, elle s'intéresse à la Lettonie. Ce pays balte à l'histoire très riche constitue un bel exemple d'hybridation architecturale, culturelle ou encore artistique.


"Pourquoi avons-nous autant de mal avec les choses qui n'entrent pas dans nos cases? Pourquoi sommes-nous angoissés par les situations, les lieux, les projets sur lesquels il est difficile de coller une étiquette ? Ce rapport compliqué à l’hybride, à l’hybridation est-il franco-français ou se retrouve-t-il dans d’autres pays européens ? Est-il une marque de l’Occident ou constitue-t-il une question éminemment universelle ?", Gabrielle Halpern

"La démultiplication des tiers-lieux, les entremêlements des écoles, des métiers, des activités, des générations auxquels on assiste en France se retrouvent-ils également dans d'autres pays du monde? L'hybridation est-elle la grande tendance du monde qui vient? Prend-elle toujours les mêmes formes, selon les pays?", Gabrielle Halpern

« Pour moi, être philosophe, c’est passer autant de temps à lire et à méditer Aristote, Montaigne et Kant, qu’à écouter un agriculteur, un artisan et une aide-soignante ou à visiter et observer une maison de retraite, une ville ou une entreprise pour se demander comment penser ces métiers, ces lieux, ces problématiques réels et les aider éventuellement à se transformer. Le monde confortable des idées ne m’intéresse pas s’il ne se lie pas avec la réalité. Si l’on veut penser le monde avec justesse, il faut aller dans le monde ! », Gabrielle Halpern

« Un philosophe doit faire trois voyages : le premier est le voyage encyclopédique, le second est mondial (un philosophe qui n’aurait pas vu les océans, les pôles et l’équateur ignorerait le monde !). Le troisième voyage est celui parmi les hommes », Michel Serres

La philosophe Gabrielle Halpern a visité plusieurs lieux d'hybridation à Riga et dans ses alentours et a rencontré plusieurs personnalités du monde institutionnel, culturel et économique, afin de recueillir leur regard sur la question de l'hybridation.











Commentaires


bottom of page