top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurgabriellehalpern

La philosophe Gabrielle Halpern intervient au colloque de l'Observatoire régional de l'immobilier d'entreprise (ORIE)

Dernière mise à jour : 12 févr.


La philosophe Gabrielle Halpern est intervenue au colloque organisé par l'Observatoire régional de l'immobilier d'entreprise, à l'occasion de la présentation des résultats de son étude : "Enjeux climatiques, sobriété foncière, nouvelles attentes sociétales : quel bureau dans la ville de demain ?". Elle a ainsi participé à une table-ronde aux côtés de Sybil Cosnard (Présidente, City Linked), Frédéric Goupil de Bouillé (Président, ADI) et Nicolas JOLY (Directeur général, Icade).





"Tout le monde prend pour acquis le télétravail et part du principe que "le bureau" aura une place beaucoup moins importante dans la ville de demain; mais je m'inscris en faux par rapport à cette idée. Je pense au contraire que le télétravail est un symptôme révélateur d’une crise du bureau qui ne remplit pas sa mission, qui ne donne pas envie de venir travailler et qu’il va nous falloir apprendre à réenchanter. Qui a envie de passer sa journée dans un open space ? Qui a envie de travailler dans un flex office ? L’immobilier d’entreprise paie le prix d’une hyper-rationalisation, en particulier économique, au nom de laquelle on a sacrifié la valeur et le sens du travail. A mon sens, le bureau aura encore une grande importance dans la ville de demain si nous le réinventons et en faisons l’écrin d’une nouvelle philosophie du travail », Gabrielle Halpern



Pour en savoir plus: https://www.orie.asso.fr

Comments


bottom of page