top of page
Rechercher
  • gabriellehalpern

ITW dans Méta-média: "Les nouvelles technologies ont rendu notre imagination paresseuse"


La philosophe Gabrielle Halpern a été interviewée dans le numéro 21 de méta-média, le Cahier de tendances médias de France télévisions, afin d'apporter son regard sur l'avenir des médias et leurs grandes tendances.



"Le progrès technologique rend tangible ce rêve de créer un « méta-univers », un monde virtuel, en trois dimensions. A la réalité nue vient s’ajouter des réalités parées de qualificatifs : réalité virtuelle, réalité augmentée, réalité fictionnelle… La réalité est-elle devenue ennuyeuse au point qu’elle ne nous suffit plus et que nous avons besoin d’en inventer d’autres et de la démultiplier ? Pourquoi n’arrivons-nous pas à nous contenter de la seule réalité[1] ? L’aurions-nous déjà épuisée ? Face à cette ressource naturelle limitée, nous nous sommes lancés dans la création d’autres mondes et dans la multiplication d’objets pour les enrichir et les densifier. La réalité, c’est le monde qui nous entoure ; c’est la nature, c’est aussi l’Autre... Mais quel est l’aiguillon qui nous pousse sans cesse vers la création d’autres réalités ? (...)".


« Les nouvelles technologies ont rendu notre imagination paresseuse, dans la mesure où dès que nous nous interrogeons sur l’avenir d’un métier, d’un objet, d’un lieu, d’un dispositif, nous sommes tentés de lui adjoindre immédiatement une dimension numérique (…)".


"Elias Canetti, l’un des plus grands intellectuels du XXe siècle, disait que, puisque « la vie est un éternel rétrécissement », il n’y a qu’une seule manière d’y résister, en « jetant son ancre le plus loin possible » vers ce qui est radicalement différent de soi. C’est cela, l’hybridation ! Ce ne sont pas les nouvelles technologies qui nous augmenteront, mais nous-mêmes, en ayant le courage de sortir de notre monde étroit pour nous intéresser aux autres. Accepter l’hybridation, c’est reconnaître que l’on est imparfait, qu’il nous manque sans cesse quelque chose ou quelqu’un et qu’il nous faut faire des efforts pour nous augmenter par de nouvelles connaissances, de nouvelles rencontres, de nouvelles idées… ".


[1] Gabrielle Halpern, « Tous centaures ! Eloge de l’hybridation », Le Pommier, 2020.



Pour lire le numéro 21 de méta-média, le Cahier de tendances médias de France télévisions, rendez-vous sur ce lien: https://www.meta-media.fr/wp-content/uploads/sites/33/2022/12/metamedia-21.pdf

bottom of page