top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurgabriellehalpern

Interview dans Courrier des cadres: "L'Intelligence artificielle révèle des aspects jusqu'alors négligés de nos manières de travailler"



La philosophe Gabrielle Halpern a accordé une interview de rentrée au média "Courrier des cadres", afin de partager sa vision de l'évolution du monde du travail, du management, des compétences et des métiers, ainsi que l'impact de l'IA sur le travail. Elle a expliqué ce qu'elle entendait par "hybridation du travail" et quelles implications cette philosophie pouvait avoir pour les entreprises et les institutions publiques.


"Concernant l'intelligence artificielle (IA), les inquiétudes se multiplient à l'égard du remplacement des métiers. Or, il faut se poser deux questions majeures pour décrypter les enjeux à venir : quelles sont les relations à créer avec l'IA ? Et, quels sont les domaines où l'être humain conserve sa valeur ajoutée ? Concernant la relation avec l'IA, il ne s'agit pas d'une hybridation, car elle est un outil, pas un autre être humain. Il incombe donc à l'humanité d'inventer un mode relationnel adapté. En effet, l'IA offre des complémentarités et révèle des aspects jusqu'alors négligés de notre manière de travailler. À nous de repenser nos métiers, avec, par exemple, une approche plus personnalisée et créative. L'IA nous enjoint à remettre en question les parties automatisées de nos activités qui sont désormais déléguées à cette technologie et c’est en ce sens qu’elle peut nous rendre meilleurs. L'éducation joue un rôle crucial pour former à des métiers redéfinis et repensés où la valeur ajoutée humaine pourra pleinement se révéler", Gabrielle Halpern

"Le rôle du manager est de veiller à ce que les dynamiques internes ne se limitent pas à une juxtaposition de missions, mais que des métamorphoses réciproques s’exercent entre les personnes, les compétences et les départements d’une entreprise. Le manager de demain est celui qui incarne le centaure, figure hybride par excellence, capable de naviguer entre différents univers et de construire des ponts", Gabrielle Halpern

Comentários


bottom of page