Rechercher
  • gabriellehalpern

Conférence devant le Syndicat national des Directeurs généraux des collectivités territoriales


La philosophe Gabrielle Halpern a tenu une conférence à l’occasion du 81e Congrès national du Syndicat National des Directeurs Généraux des Collectivités Territoriales, qui s’est tenu à Bordeaux les 13, 14 et 15 octobre.


Comment penser les territoires de demain ? Comment accueillir et développer de nouvelles solidarités ? Comment travailler ensemble lorsque chacun parle la langue de son métier ou de son service ? Comment attirer les jeunes dans les collectivités?


Et si l’hybridation était la grande tendance du monde qui vient ? "Nous percevons tout autour de nous des signaux faibles d’hybridation, qui prennent de multiples formes, se démultiplient et touchent de plus en plus de domaines de la vie quotidienne. Si auparavant, la frontière entre ville et campagne était extrêmement nette, du fait de la prise de conscience écologique, la case « ville » explose, avec la végétalisation croissante, les fermes et les potagers urbains, dans une hybridation croissante entre la Nature et l’urbanisme. De nouvelles manières d’habiter s’installent avec le coliving où l’on mutualise une buanderie, une chambre d’amis, une cuisine ou encore une voiture à l’échelle d’un immeuble ; des écoles rurales transforment leur cantine en brasserie pour le village et ouvrent leurs portes aux personnes âgées pour leur apprendre à se servir d’un ordinateur. Les territoires, eux, voient se multiplier les « tiers-lieux » : il s’agit d’endroits insolites qui mêlent des activités économiques, avec de la recherche scientifique, de l’innovation sociale ou encore des infrastructures culturelles. Des gares se transforment en musée pour donner au plus grand nombre l’accès à l’art. Dans le même temps, des pianos sont installés dans des magasins où l’on organise des ateliers de lecture et de cuisine, des hôtels proposent des espaces de coworking ; tandis que l’on construit des crèches dans des maisons de retraite… Et si l’hybridation des territoires était le grand défi à venir ? Dans mes travaux de recherche, je définis l’hybridation comme le « mariage improbable », c’est-à-dire que c’est le fait de mettre ensemble des choses, des secteurs, des activités, des destinations, des métiers, des personnes, des usages, des compétences, des générations, qui, a priori n’avaient pas grand-chose à voir ensemble, voire qui pouvaient sembler contradictoires, et qui, hybridés, vont donner lieu à quelque chose de nouveau : des tiers-usages, des tiers-lieux, des tiers-objets, des tierces-économies, des tiers-modèles. L’hybridation crée de nouveaux mondes, en somme! Et peut-être de nouveaux territoires…", Gabrielle Halpern


Pour en savoir plus : https://www.sndgct.fr/territorialis-2022-bordeaux